Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

42 articles avec poesie

J'ai protesté

J'ai protesté

Les pieds dans la glaise, ne te retournes pas Car les chiens hurlent dans la maisonnée, Le sel qui emprisonne et toutes ces lois, Ces perles emprisonnées. Même si j'avance même si je perd trop souvent la tête, Des miroirs anoblis jalonnent le passage,...

Lire la suite

VELVET (poetry)

VELVET (poetry)

VELVET M ort, fantome, reste dans mes pas, Reste près de moi je sais que tu vois, Mes defaillances ces gouffres ces deraisons, Ces saluts empoisonnés ces sourires mort-nés Ces infranchissables ponts, Ma maison. Mort, fantome, morne matinée, Tout ira bien...

Lire la suite

Joyeux Anniversaire Mon Fils (poetry)

Dans le bon temps, souviens toi mon fils La lune était si claire et si renfermée sur nous parfois Nous étions encore si jeunes, aveugles et sourds et aujourd'hui qu’est-ce que le bonnheur sans toi? Avec le temps, beaucoup de souvenirs meurent j’écris...

Lire la suite

Mother(s) [poetry]

Mother(s) [poetry]

Océans tourmentés, Aux aubes délavées, Aux pleurs salés aux cris froissés, Dans le sable l'empreinte dans les cieux l'etreinte, Aux péninsules et aux mouettes bavardes, Aux battements interrompus et aux chats endormis, Et ces prières qui ne vont nulle...

Lire la suite

Ma Belle Atalante (Poetry)

Ma Belle Atalante (Poetry)

Les sombres émois, Grattent la lumière, Et foulent le plancher des vaches qui apaise. Cette couverture fragile qui me pèse, Cette lame vrillant mon bois, Ces diaboliques arpéges, ces sinueux vers. Que deviendrais-je sans toi, Qui me protêge des pluies...

Lire la suite

M' arbre (poetry)

M' arbre (poetry)

M' arbre, Tu m'appartiens. Mon oesophage, Dans les abysses noires de Redon quand tu pleures, Ces fleurs des champs insoumises Que je capture, Troncs sans age que je martyrise L'âme en peine je n'entends pas tes murmures. Symbole puissant cette amulette,...

Lire la suite

La Renaissance de l'Univers

La Renaissance de l'Univers

Ce chateau... Et ces rivières de miel qui courent, Découpant les courbes parfaites de ton corps, ce sable Dans lequel s'élêvent les donjons de mon immortel amour, Ces coursives idéales Oú tu ne peux te cacher, Quand je veux t'étreindre, Te prendre t'enlever...

Lire la suite

28 printemps

28 printemps

Tu seras un Homme mon fils, Un camion un bonhomme une charrue Qui toujours avance qui vibre qui remue Une perdrix un elephant un automate Qui ronge qui nargue mais qui toujours retombe sur ses pattes Pas un rat un serpent un trottoir, Une grêle qui glace...

Lire la suite

1 2 3 4 5 > >>